Vos mangas favoris disponible dans la boutique

Manapany

Manapany

Rejoindre la conversation

  1. Avatar
  2. Avatar
  3. Avatar
  4. Avatar
  5. Avatar
  6. Avatar

14 commentaires

  1. Cette phrase dans la troisième et quatrième case, je ne m’y attendais tellement pas^^

    Du coup, vu qu’il en ai fait mention, quid de la version papier ? Un intégrale sera prévu ou si on a loupe la JE de l’an dernier c’est foutu ?

  2. Oh Moi ! Meilleure phrase du monde je … J’dois l’a gardé quelque part !
    Un gérontophile nécrophile, pourquoi n’avais-je jamais pensé à cette combinaison pourtant si logique !

  3. Pourquoi flouter ? (sérieusement)
    En plus graphiquement sa rend pas terrible =/

    Sa aurait été cool que tu ose tout montrer. Assumer complètement tout les aspects du contexte des personnages.
    Surtout que tu préviens dans la description que c’est « Yaoi / Gore « .
    Ou alors là où le gore n’as pas de limite dans cette oeuvre, le Yaoi si ? (la nudité ?)

    Faudra un jour que les sociétés humaines cesse de voir le sexe comme quelque chose d’honteux voir de tabou.
    Sa fait partie de la vie bon sang ^^ ! (C’est même nécessaire à la vie =p)
    J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi les gens accepte mieux une violence assumé que le sexe dans les fictions..
    Le sexe c’est quand même plus sympa que la violence nan ?
    Et poutant de la violence assumé, il y en a dans Wisteria !

    Bref je trouve sa un poil dommage, d’autant qu’il y a carrément en plus un « 16+ » ajouté à la lecture de ce chapitre. Si quelqu’un ait surpris ou choqué de voir une zigounette, c’est où soit qu’il n’as en réalité rien lut depuis le début, ou soit qu’il est juste bigleu x) !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Sommaire

D'autres BD à lire

Kriza Lied

Never Surrender

L’Empire de Parnassius vit dans une évidente prospérité depuis la victoire de ses ancêtres sur le peuple Sylvanien,
il y a de cela un demi millénaire. À présent asservis, les Sylvaniens n’ont alors que deux solutions : accepter leur
situation d’esclave ou tout simplement mourir. Au milieu de cette ségrégation pleinement assumée par sa société,
Destiany, une servante pas tout à fait comme les autres, devra à la fois supporter le mépris des humains mais
également la froideur des Sylvaniens.

Lire plus »